Pose d'engobe sur une perle : enduit de couleur appliqué sur la pâte céramique, avant cuisson, pour en masquer la couleur naturelleEmaux - les bijoux en céramique de ValerieMontage - les bijoux en ceramique de Valerie

Depuis mon enfance, je suis passionnée par la terre et le monde du tout petit. Très rapidement, je me suis mise à récolter de la glaise pour en faire toutes sortes de sculptures. Puis j’ai additionnée cette glaise de petites perles de verres, ce qui à mes yeux d’enfant la rendait beaucoup plus attrayante.

Malgré la découverte d’autres domaines lors de ma scolarité, j’ai vite compris que mon épanouissement passerait par la terre.

Ainsi, rapidement j’ai mis en place un atelier de céramique afin de pouvoir expérimenter ce que cette matière pouvait me révéler. Année après année, je me suis étonnée et améliorée, notamment grâce aux remarques constructives de ma fidèle clientèle.

Depuis plus de trente ans, je garde le même plaisir et la même exigence.

Après avoir parcouru des marchés de potiers, expositions ou salons de créateurs sur Paris, et après avoir tenu des boutiques (Saint Amand en Puisaye et Toucy), je vous propose également mes créations sur Internet. Vous retrouverez également dans la rubrique Actualités les lieux où j’expose pour le plaisir de se rencontrer.

C’est dans le département de l’Yonne (non loin de Saint-Fargeau, Guedelon, Rogny-les-sept-Ecluses), que se situe mon atelier.

Celui-ci est intégré dans ma maison, bâtie en pleine campagne où le calme et la nature sont des éléments ressourçant et pleins d’inspiration pour ma créativité.

En effet, avant la partie « mise en oeuvre », il faut imaginer les formes et leur faisabilité, en faire un croquis pour se représenter la perle seule et son harmonie lorsque plusieurs perles, identiques ou non, composent un même collier.

Je réalise les perles essentiellement en faïence ultra fine, que je travaille très finement: ceci est très important pour que le bijou fini soit très léger et agréable à porter.

Chacune des perles est façonnée à la main puis poncée avec délicatesse car à cette étape elle est encore très fragile. Ensuite, je procède à une première cuisson au four à un peu plus de 1000°C, on obtient alors un « biscuit ».

Après le défournement, il faut trier et surtout associer les perles avec cohérence, pour préparer l’étape suivante qui est l’émaillage pour la couleur. Cela se fait bien sûr manuellement avec diverses techniques et beaucoup de patience. Tous les émaux que j’utilise sont originaux: soit je pars d’une base que je retravaille, soit je le compose entièrement.

La deuxième cuisson pour l’émail nécessite un enfournement compliqué, car les perles ne doivent pas se toucher au risque de se coller entre elles ou au support de cuisson.

A la fin de cette deuxième cuisson, la récompense de plusieurs mois de travail est enfin là: les perles sont abouties et prêtes à être montées pour le plaisir du résultat final et celui de votre regard.